La redoute est-t-elle une marque responsable ?

La redoute est-t-elle une marque responsable ?

Quels sont ses impacts de l'environnement, les travailleurs, la santé et les animaux ? Découvrez l'évaluation indépendante réalisée par Clear Fashion.


Qui n’a jamais reçu l’énorme catalogue La Redoute chez soi ? On y trouvait de tout : des vêtements pour tous les âges et pour tous les goûts ! Aux côtés des 3 Suisses, La Redoute faisait clairement partie du décor de beaucoup de familles françaises… Au fait, est-ce que vous saviez que la marque avait arrêté d’envoyer son catalogue en 2015 ? Aujourd’hui on va décrypter les impacts environnementaux et sociaux de La Redoute, c’est parti !

Ps : dans ce décryptage on ne s’intéresse qu’aux vêtements des marques “La Redoute Collections” et “La Redoute”.

Décryptage réalisé le 21 juillet 2022, les scores sont susceptibles d’avoir évolué depuis la publication de cet article. Clear Fashion est un tiers-indépendant qui vérifie les engagements des marques et analyse l’impact de leurs vêtements. Lors de notre enquête, la marque n’a pas souhaité répondre à nos questions. Notre analyse se base sur les déclarations publiques de la marque. Pour en savoir plus sur notre méthodologie d’évaluation : cliquez ici.

 

Quels sont les impacts de La Redoute sur l’environnement ?

La qualité de l’air est une urgence environnementale. Voilà pourquoi nous privilégions le transport par train et bateau pour réduire nos émissions de CO2.”

Pour transporter ses produits, La Redoute privilégie le transport par train et bateau, c’est un très bon début. Pour réduire considérablement ses émissions de CO2, la marque devrait interdire le transport aérien. On l’oublie souvent mais l’avion est le transport le plus polluant en terme d’émissions de CO2.

La Redoute s’engage pour des produits plus responsables”

20% des vêtements de La Redoute sont produits à partir de matières issues de l’agriculture biologique. Ce qui signifie aussi que 80% des vêtements sont produits à partir de matières non biologiques, à partir de matières synthétiques ou naturelles conventionnelles, c’est à dire qui ont eu besoin d’engrais et de pesticides pour pousser. Utilisés en excès, ces produits chimiques s’écoulent à travers les nappes phréatiques, rejoignent les cours d’eau et polluent nos océans.

Depuis une dizaine d’années, aucun invendu n’est détruit : l’association SolidarCité les redistribue localement ou les utilise dans le cadre de la réinsertion professionnelle.”

C’est un vrai point positif : 100% des vêtements invendus sont recyclés ou donnés à des associations.

Avec La Reboucle, La Redoute propose à ses clients une plateforme de seconde main.”

La Redoute propose un service de seconde main qui favorise l’économie circulaire et réduit les déchets textiles. Malheureusement il reste un risque d’incitation à l’achat et d’effet rebond.

👉 Sur le volet environnemental, La Redoute obtient le score de 51/100. La marque développe une politique visant à réduire son impact en développant notamment la gestion des invendus et en proposant un service de seconde-main à ses client·e·s. Pour accélérer sa transition, la marque pourrait interdire le transport aérien et augmenter la part des vêtements produits à partir de matières biologiques.

 

Quels sont les impacts de La Redoute sur les ouvrières et les ouvriers ?

Membre de l’Initiative for Compliance and Sustainability, la Redoute et ses partenaires se sont depuis longtemps engagés à respecter de bonnes conditions de travail pour chaque employé.

La Redoute connaît 100% des fournisseurs impliqués uniquement à l’étape de confection et 75% des fournisseurs impliqués à l’étape d’ennoblissement. La marque n’a pas connaissance des fournisseurs présents aux trois premières étapes : la création de matières premières, la filature et le tissage-tricotage.

Une bonne connaissance de ses fournisseurs est obligatoire pour contrôler les pratiques et y faire respecter de “bonnes conditions de travail pour chaque employé”.

Des audits sociaux sont réalisés à l’étape de confection, mais aucun ne sont réalisés aux étapes d’ennoblissement et de création des matières premières. Pour toutes les étapes de production, les conditions de travail des ouvrier·e·s sont souvent très dures. Il est primordial de contrôler les usines afin d’y vérifier les pratiques.

👉 Sur les conditions de travail des ouvrier·e·s, La Redoute obtient le score de 32/100. La marque connaît en partie ses fournisseurs et gagnerait à connaître précisément leurs pratiques en mettant en place des audits sociaux tout au long de la chaîne de production.

 

Quels sont les impacts de La Redoute sur la santé de ses client·e·s ?

Comme beaucoup d’enseignes, La Redoute ne communique pas sur les éventuels risques liés au port de ses vêtements. Quelques points sont pourtant à relever.

La marque réalise des audits de toxicité auprès de ses fournisseurs présents aux étapes de confection et d’ennoblissement. Malheureusement, à cause de son manque de connaissance, les trois premières étapes (création de matières premières, filature et tissage-tricotage) ne sont pas auditées. Ces contrôles permettraient de s’assurer que les conditions d’utilisation des substances chimiques ne présentent aucun risque pour les travailleur·e·s.

On salue par contre le fait que La Redoute publie une liste de substances restreintes dans sa chaîne de production. La marque informe ainsi ses client·e·s sur les substances pouvant se trouver dans les vêtements. C’est une belle preuve de transparence ! La Redoute interdit notamment l’utilisation de 5 types de produits chimiques :

  • les alkylphénols qui sont utilisées pour le nettoyage et la teinture des vêtements. Des études ont montré leur potentiel toxicologique : ce sont des perturbateurs endocriniens.
  • les composés perfluorocarbures qui sont utilisés pour rendre un textile “antitache” ou “résistant à l’eau”. Des études ont montré qu’ils affectent le foie et agissent comme perturbateurs endocriniens, modifiant les niveaux de croissance et les hormones sexuelles.
  • les phtalates qui sont utilisés pour avoir un rendu d’impression en relief. Des études ont montré que leur toxicité est très préoccupante car elle peut interférer avec le développement des testicules en bas âge.
  • le chrome VI qui est utilisé pour le tannage du cuir et la teinture de la soie. Des études ont démontré les effets cancérogènes du chrome VI sur les voies respiratoires lorsqu’il est inhalé.
  • les retardateurs de flamme halogénés qui sont utilisés pour prévenir la formation de flammes lorsque le vêtement entre en contact avec la chaleur. Des études ont montré que ce produit affecte le système endocrinien et peut induire des changements dans le neurodéveloppement et le métabolisme des lipides.

👉 Concernant son impact sur la santé de ses client·e·s, La Redoute obtient le score de 75/100. La Redoute pourrait aller plus loin en publiant les résultats d’audits de toxicité afin qu’on puisse tous y avoir accès.

 

Quels sont les impacts de La Redoute sur les animaux ?

Nous privilégions les élevages non intensifs qui respectent le bien-être animal et la biodiversité.”

Dans sa production, La Redoute n’utilise ni cuir exotique comme le serpent ou le crocodile, ni fourrure, comme le renard ou le lapin. Cependant elle utilise du cuir, de la laine, du duvet et des plumes. La marque ne communique pas sur d’éventuels audits ou visites dans les élevages qui permettraient de vérifier que les risques de souffrances animales sont limités.

👉 La Redoute obtient le score de 39/100. La marque pourrait s’améliorer en réalisant par exemple des audits ou des visites dans les élevages pour vérifier les risques de souffrance des animaux.

 

Ce qu’on peut retenir des engagements de La Redoute 

La Redoute est très impliquée sur le volet de la santé des client·e·s qui portent leurs vêtements et gagnerait à communiquer davantage sur le sujet. L’enseigne prend beaucoup la parole sur ses engagements environnementaux, notamment avec son service de seconde-main. Concernant ses impacts sociaux, La Redoute pourrait être plus transparente en prenant connaissance des fournisseurs avec lesquels elle travaille, puis en publiant la liste des partenaires. Pour en savoir plus sur les impacts de la marque et découvrir ses notes, rendez-vous sur l’app !

Avez-vous déjà acheté quelque chose chez La Redoute ? Racontez-le nous en commentaires !