Champion est-t-elle une marque responsable ?

Champion est-t-elle une marque responsable ?

Quels sont ses impacts de l'environnement, les travailleurs, la santé et les animaux ? Découvrez l'évaluation indépendante réalisée par Clear Fashion


L’été montre le bout de son nez, c’est le moment des dîners qui s’éternisent jusqu’à la tombée de la nuit… Et quand la fraîcheur s’installe, on aime bien ressortir ce vieux pull à capuche Champion : le classique pull d’université pour les uns, le reverse weave pour les autres, dans les deux cas, on apprécie de pouvoir se cocooner dans son sweat. C’est cosy, c’est tout doux… mais attendez, est-ce que son impact est aussi doux que son tissu molletonné ? 🤔

Sur son site internet, la marque affirme s’être fixée “des objectifs pour 2025 et 2030“… On ne sait pas vous, mais nous, on ne sait pas où on sera en 2030, et on aimerait bien connaître l’impact de la marque aujourd’hui. Alors c’est parti pour décrypter tout ça !

 

Décryptage réalisé le 21 juillet 2022, les scores sont susceptibles d’avoir évolué depuis la publication de cet article. Clear Fashion est un tiers-indépendant qui vérifie les engagements des marques et analyse l’impact de leurs vêtements. Lors de notre enquête, la marque n’a pas souhaité répondre à nos questions. Notre analyse se base sur les déclarations publiques de la marque. Pour en savoir plus sur notre méthodologie d’évaluation : cliquez ici.

 

Quels sont les impacts de Champion sur l’environnement ?

Si vous vous perdez sur son site internet, vous verrez que la marque a mis en place un système de mesure de son impact. En tant que consommateurs, nous avons la possibilité de voir l’évolution des émissions de CO2, de la consommation d’eau et d’énergie, et de la production de déchets pendant les 3 dernières années. Quels que soient les chiffres, on salue le fait que Champion rende toutes ces informations accessibles à tous. Malgré tout, les documents sont denses et bien souvent rédigés en anglais, l’information reste donc difficile à décrypter pour le consommateur 🙇‍♀️.

First, la protection des ressources en eau est un élément essentiel pour la préservation de l’environnement, et plus encore dans les régions à faible disponibilité. Pourtant, on sait maintenant que la fabrication d’un t-shirt nécessite l’équivalent de 70 douches… vu le nombre de pièces produites, ça fait un paquet de douches pour Champion. Malgré tout, la marque a mis en place un système de mesure de son impact qui lui permet de connaître ses besoins et d’anticiper les risques. Depuis 2021, la marque a pu réduire sa consommation de 8% notamment en repensant son processus de teinture des tissus.

Malgré tout, la marque n’a pas interdit la technique de sablage pour délaver ses jeans. Le sablage représente pourtant un double risque :

  • Pour l’eau : le sablage consiste à retirer la pigmentation indigo du tissu denim en propulsant à forte pression un jet de sable. En remplaçant l’eau de ce sablage par l’ozone, on réduit de 50% la quantité d’eau nécessaire au délavage. De même, la teinture au CO2 permet de teindre du polyester sans eau, additifs, ni séchage.
  • Pour les ouvriers et ouvrières exposé·e·s : la poussière de silice émise par le sablage peut provoquer des affections pulmonaires susceptibles d’évoluer en cancer.

Par ailleurs, la marque essaye d’augmenter la part de matières recyclées et biologiques dans ses collections :

💡D’une part, le coton biologique utilisé dans la collection Eco Future a l’avantage d’exclure l’usage de produits chimiques de synthèse et évite la pollution des cours d’eaux et nappes phréatiques.

💡Quant aux matières recyclées (le polyester ici), elles évitent toutes les conséquences de la production de matière vierge et permettent de limiter les pertes. Attention quand même aux matières synthétiques en général : durant le lavage, elles libèrent des microparticules de plastique dans les canalisations et participent à la pollution des océans.

⚠ Attention : il faut tout de même garder en tête que ces matières ne concernent pas tous les produits Champion, et que ceci n’est pas représentatif de l’impact global de la marque.

👉 Sur le volet environnemental, Champion obtient le score de 23/100. vous l’aurez compris, la marque fait preuve d’une grande transparence en publiant toutes ses données. Malgré cela, plusieurs critères viennent baisser sa note, notamment le fait que Champion n’a pas interdit le transport aérien et que la fréquence de production est encore élevée. Champion pourrait aussi améliorer sa note en optimisant sa consommation en matière première textile, malheureusement encore 20 à 30% de la matière est perdue durant la découpe en moyenne. Vu le rythme de production, ce n’est pas négligeable.

 

Quels sont les impacts de Champion sur les ouvrières et les ouvriers ?

Encore une fois, Champion fait preuve de transparence quant aux conditions dans lesquelles les ouvriers travaillent : la marque publie les résultats des audits menés chez ses fournisseurs, et vous pouvez les consulter ici (ce n’est pas très digeste, mais ça a le mérite d’exister !). Beaucoup d’entreprises gardent les résultats de leurs audits confidentiels.

Champion part avec le gros avantage de posséder 70% des usines de production. La marque a donc un œil sur ce qu’il s’y passe et peut intervenir en cas de problème. D’ailleurs, l’audit réalisé chez 100% des usines de confection garantit une tolérance zéro sur certains points comme le travail des enfants, le travail forcé ou le non-respect du salaire minimum légal. On est bien d’accord, c’est la base, mais malheureusement ce n’est pas encore le cas pour toutes les marques.

Pour autant, les relations avec les partenaires éloignés ne sont pas aussi limpides. Champion a d’ailleurs bien moins de visibilité sur les conditions de travail dans les usines. Concrètement, rien ne garantit que la marque a bien interdit certaines pratiques controversées, parmi lesquelles :

👉 Sur les conditions de travail des ouvrier·e·s, Champion obtient le score de 27/100. La marque possède 70% de ces usines, ce qui rend les contrôles plus faciles. Par exemple, la majorité du coton utilisé dans les collections a été produite au Etats-Unis, où les droits humains sont encadrés par la loi. Pour les partenaires plus éloignés, le problème reste le même : la marque ne communique pas sur les pratiques si bien qu’il est difficile d’avoir une idée des conditions de travail dans les usine.

 

Quels sont les impacts de Champion sur la santé de ses client·e·s ?

Contrairement à de nombreuses marques, Champion publie annuellement sa liste des substances restreintes que le consommateur peut retrouver sur son site internet. De cette manière, elle assure à ses clients qu’elle a conscience des enjeux sanitaires. Elle accepte de jouer la sécurité en étant transparente.

Malgré cela - et c’est en partie ce qui explique la note de la marque - Champion n’a pas interdit deux substances controversées qui sont les alkylphénols et le phtalates. Pour info, les alkylphénols interviennent durant le processus de teinture et sont connus pour être perturbateurs endocriniens. Quant au phtalates, leurs effets nocifs dépendent de leur type et de leur concentration. On sait aujourd’hui que les phtalates DEHP et DBP sont classés “toxiques pour la reproduction” en Europe.

👉 Concernant son impact sur la santé de ses client.e.s, la marque obtient le score de 35/100. Champion pourrait aller plus loin en assurant à ses clients que des contrôles sont systématiquement faits sur les produits finis, et en interdisant totalement l’utilisation de substances controversées.

 

Quels sont les impacts de Champion sur les animaux ?

Quand on pense à Champion, on ne pense pas tout de suite aux matières animales… Mais la marque propose une collection de chaussures, et c’est là que le cuir intervient.

Les animaux sont le plus souvent élevés et abattus pour l’industrie agroalimentaire, les peaux sont ensuite utilisées dans l’industrie textile. Or, Champion n’a rien mis en place pour s’assurer du bien-être animal dans les élevages. Certaines marques réalisent des visites chez leurs fournisseurs pour constater la situation de leurs propres yeux. Champion pourrait en faire autant.

Le point positif est que Champion a complètement bannit toutes les matières controversées comme le cuir exotique ou la fourrure.

👉 Champion obtient finalement le score de 33/100. Aucune donnée ne confirme l’utilisation de matières respectant le bien-être animal. Or, les risques de maltraitance et de souffrance sont encore importants dans les élevages.

 

Ce qu’on peut retenir des engagements de Champion

Globalement, la marque fait preuve d’une grande transparence. Elle explicite ses pratiques et ses limites sur son site internet de façon à informer les consommateurs de son empreinte. Malgré tout, le flot d’informations peut être déconcertant, d’autant plus que les rapports sont principalement rédigés en anglais, et donc pas accessibles à tous.

Quant à ses pratiques à proprement parler, la marque a l’avantage de posséder 70% des usines de production : Champion peut donc prendre des décisions et mesurer plus facilement l’impact de sa production, en évitant les intermédiaires.

Pour autant, les usines étant plus éloignées dans la chaîne de production sont “oubliées” par la marque. Très peu d’informations viennent témoigner sur les conditions de travail, et cela représente un réel risque. Effectivement, soit la marque n’a elle même pas accès à ces informations, ce qui veut dire qu’elle n’a aucune visibilité sur la réalité dans les manufactures. Soit la marque, pour des questions d’image, garde volontairement ces données confidentielles. Champion pourrait être nettement plus exigeante vis-à-vis de ses pratiques. La première étape serait de connaître tous ses fournisseurs pour ensuite réaliser des audits sociaux à toutes les étapes de fabrication.

Par ailleurs, Champion pourrait aller plus loin en étant davantage exigeante en ce qui concerne l’utilisation de substances chimiques controversées. Celles-ci sont d’ailleurs aussi dangereuses pour les ouvrier·e·s exposé·e·s, que pour les client·e·s.

Avez-vous déjà acheté quelque chose chez Champion ? Racontez-le nous en commentaires !

 

Comment Clear Fashion vérifie les pratiques des marques ?

Le combat de Clear Fashion est de faire de la transparence la norme du secteur. Aussi, nous contactons toutes les marques afin de leur demander des informations complémentaires sur leurs pratiques. Champion n’a pas répondu à nos sollicitations, nous considérons qu’il s’agit d’un risque potentiel et nous n’accordons pas les points. La demande des consommateurs est une vraie source de changement pour les marques ! Ensemble, nous avons le pouvoir de les inciter à faire preuve de transparence en leur demandant l’affichage du Fashion Score.