Decathlon est-elle une marque responsable ?

Decathlon est-elle une marque responsable ?

Quels sont ses impacts de l'environnement, les travailleurs, la santé et les animaux ? Découvrez l'évaluation indépendante réalisée par Clear Fashion.


Qui ne s’est jamais assis sur LA chaise pliante de camping Quechua ?

Vous faites peut-être partie des 80% des français qui font confiance à Decathlon comme compagnon de sport. Aux côtés de Nike et Adidas, Decathlon est le bon compromis : pas de bla-bla, la marque se concentre sur l’utile. Quelque soit le sport et le niveau, on y trouve son bonheur, et on est bien content de ne pas avoir à dépenser son PEL pour s’équiper.

Decathlon affiche clairement son engagement environnemental, en particulier en ce qui concerne le dérèglement climatique. La marque s’est d’ailleurs portée volontaire pour tester l’affichage environnemental aux côtés de l’ADEME et du Ministère français de la Transition Écologique. En 2020, près de 63,8% des produits textiles ont une étiquette qui renseigne l’impact environnemental (la fameuse note allant de A à E).

Decathlon est aussi précurseur de l’équipement d’occasion. Depuis 1986, l’enseigne développe le Trocathlon pour que les particuliers puissent s’échanger et se revendre entre eux des produits en boutique.

Mais comment se concrétisent ces engagements ? On veut aller plus loin 👀

 

Quels sont les impacts de Decathlon sur l’environnement ?

“Parce que nous sommes bien conscients que nos activités ont un impact sur l’environnement, nous devons être acteurs du changement”. Sur le site de la marque, le message est clair. Vous vous demandez peut-être, quelles sont les mesures mises en place pour répondre à cet engagement ? Nous on s’est posé la question et voici ce qu’on en retient.

La marque réduit son émission carbone, et ça on adore

✅ On a vérifié, et 55% des bureaux, entrepôts et magasins Decathlon sont effectivement alimentés par des énergies renouvelables, ça fait un paquet d’ampoules ! La marque participe ainsi à la lutte contre l’effet de serre et les rejets de CO2 dans l’atmosphère.

✅ On l’a dit en intro : Decathlon fait partie des testeurs de l’affichage environnemental. En 2020, 63,8% des vêtements et des chaussures sont concernés par cette note. La marque affiche sa volonté de transparence en essayant d’informer le consommateur sur l’empreinte carbone et l’impact sur les ressources naturelles des produits. Il s’agit bien d’un test, mais concrètement pour nous, ça veut dire qu’on a plus besoin de sortir nos loupes pour connaître l’impact environnemental du vêtement : c’est sur l’étiquette !

Decathlon trouve des solutions afin de mieux gérer ses déchets : YESS

✅ Vous le savez sûrement , la marque propose un service de réparation des produits : on est bien contents de ramener son vélo à l’atelier. D’après leur rapport annuel, 80% des articles amenés en atelier sont réparés. Tous ces objets échappent à la poubelle, et évitent aux consommateurs de devoir se tourner vers un équivalent neuf.

Decathlon optimise sa production en récupérant des chutes de matières. Aujourd’hui, on sait que la découpe des vêtements génère entre 20 et 30% de chutes de tissus, c’est donc un super effort pour limiter le gâchis.

✅ Le petit plus : ça fait 40 ans que la marque a développé son service de seconde main. Les évènements Trocathlon et la reprise de produits d’occasion favorisent l’économie circulaire et la consommation raisonnée !

Et dans les matières utilisées, ça donne quoi ?

”100 % du coton utilisé par Decathlon est désormais issu de sources plus durables”

✅ Effectivement, 16 % du coton utilisé est issu de l’agriculture biologique, 6 % est issu du recyclage, les 78 % restant sont labelisés BCI. Malgré tout, le label BCI ne garantit qu’une utilisation plus raisonnée de l’eau et ne prend pas en compte le critère “bio”.

On le sait, aucun coton n’est parfait, mais on peut retenir que le coton issu de l’agriculture biologique a l’avantage d’exclure l’usage de produits chimiques de synthèse et évite la pollution des cours d’eaux et nappes phréatiques.

Jusqu’à maintenant, le bilan est plutôt cool. On s’est penché sur les méthodes d’approvisionnement de Décathlon, d’après la marque : “le poids des produits transportés par avion a diminué”.

❌ Malgré cela, la marque n’a pas interdit ce mode de transport. Encore 4 % des produits sont concernés en 2020. Or, l’aérien est 5 fois plus impactant en CO2 que le fret routier et donc moins respectueux pour l’environnement. En parallèle, les transports ferroviaires et maritimes sont plus “doux”.

 

Quels sont les impacts de Decathlon sur les ouvrières et ouvriers ?

Voici ce que la marque nous dit dans son rapport annuel :

“La responsabilité de Decathlon est que l’ensemble des enjeux humains et environnementaux soient adressés à tous les niveaux de la chaîne de fabrication et de production de nos produits”.

Comme vous, on s’est demandé si ce n’était pas trop beau pour être vrai, alors on a mené notre enquête. Voici ce qu’on en retient :

✅ Decathlon a effectivement identifié tous ses usines de confection, ainsi que ses fournisseurs de matières premières et accessoires. Cette identification permet à la marque d’assurer un suivi des conditions de travail en interne : check !

✅ D’après les informations transmises dans le rapport annuel de Decathlon, 38% des usines de confection et d’ennoblissement ont été auditées par un organisme externe et indépendant. Les audits permettent de s’assurer que les ouvriers et ouvrières travaillent dans des conditions correctes. Et ce qui est top c’est que les résultats de ces audits ont été intégralement publiés par la marque.

✅ Les audits réalisés donnent place à de réelles mesures : la marque s’assure désormais que les travailleur.se.s de ses usines de confection et d’ennoblissement perçoivent le salaire minimum légal. Pour eux, c’est vrai un gage de stabilité économique.

❌ On a quand même trouvé un ce petit hic : la liste des fournisseurs n’est pas rendue publique par la marque. Il s’agit pourtant d’un gage d’intégrité pour le consommateur qui peut lui aussi, avoir une vision sur la chaîne d’approvisionnement.

👉 Decathlon a une bonne capacité à remonter sa chaîne de production, elle peut donc assurer un suivi des conditions de travail dans les usines. Il faut savoir que la plupart des marques ne connaissent que les fournisseurs avec lesquels elles sont directement en contact, il s’agit le plus souvent des usines de confection.

 

Quels sont les impacts de Decathlon sur la santé de ses client.e.s ?

Contrairement à de nombreuses marque, Decathlon publie annuellement sa liste des substances restreintes que le consommateur peut retrouver sur son site internet. En creusant la question, on a remarqué que le bilan était plutôt satisfaisant.

✅ Decathlon a interdit l’utilisation de substances pouvant être dangereuses pour la santé des consommateurs comme les alkylphénols, le chrome VI. D’ailleurs, la marque a aussi interdit l’utilisation de composés perfluocarbures. En général on les retrouve dans les combinaisons de ski pour leurs propriétés imperméables, mais pas chez Decath !

❌ Petit bémol : la marque n’a pas interdit l’utilisation des phtalates. Les effets nocifs des phtalates dépendent de leur type et de leur concentration. On sait aujourd’hui que les phtalates DEHP et DBP sont classés “toxiques pour la reproduction” en Europe.

👉 Malgré cela, les produits Decathlon présentent un risque très limité pour notre santé. Des contrôles de substances sont effectués tout au long du processus de production, ainsi que sur le produit fini.

 

Quels sont les impacts de Decathlon sur les animaux ?

Le message de la marque est clair :

“Pas de maltraitance animale, ni de gavage pour les oies et les canards, ni de plumage à vif”.

On regarde le détail :

✅ La marque a effectivement interdit l’utilisation de fourrure et de cuirs exotiques. Elle vérifie aussi les condition de vie des animaux en utilisant des plumes et duvets certifiés RDS et des laines déjà produites.

❌ Malgré tout, les certifications ne concernent pas la totalité des matières animales utilisées. Decathlon pourrait aller plus loin en imposant la certification à tous ses approvisionnements, c’est le moyen le plus sûr d’éviter les cas de maltraitance. Certaines marques font le choix de visiter les élevages pour constater la situation de leur propres yeux : comme ça plus de doute.

 

Ce qu’on peut retenir des engagements de Decathlon :

Finalement, la politique RSE de Decathlon se concentre sur les enjeux environnementaux : valorisation des invendus, utilisation de matières plus durables etc. Elle a des effets positifs sur sa chaîne de production, comme une diminution des gaz à effet de serre.

Malgré les efforts, on sait aujourd’hui que 83 % de l’impact carbone total de Decathlon en 2020 est généré par les produits, dont 49 % en phase de production. Pour pallier à ce constat, la marque investit dans un model d’écoconception de certains produits. Il reste donc encore un bout de chemin à parcourir pour proposer des équipements responsables, d’autant plus que la marque s’étend au delà du seul marché du textile.

Pour en savoir plus sur les impacts de la marque et découvrir ses notes, rendez-vous sur l’app !

Avez-vous déjà acheté quelque chose chez Decathlon ? Racontez-le nous en commentaires !

 

 

Décryptage réalisé par Clear Fashion le 10 mai 2022, les citations proviennent du site internet de la marque et de son rapport annuel. Clear Fashion est un tiers indépendant qui enquête sur les engagements des marques et évalue l’impact de leurs vêtements. Pour en savoir plus sur notre méthodologie d’évaluation : cliquez ici.

Lors de notre enquête, Decathlon a accepté de nous communiquer des informations sur ses pratiques. Notre analyse se base sur les documents fournis par la marque.