ETAM :  Peut-on y acheter un maillot sans se mouiller ?

ETAM : Peut-on y acheter un maillot sans se mouiller ?


Tu fais peut-être partie de la dernier team d’aoutiens à avoir plié bagage direction la plage, impatient.e de renfiler ton maillot de la saison dernière, celui qui avait remporté tous les éloges. Oui mais voilà, au moment de l’enfiler avant la première baignade, il est apparu tout délavé !La mer aura eu raison de lui… Alors tu te rabats sur un autre maillot, celui un peu moins beau mais qui n’est lui pas devenu translucide. Et maintenant tu es là, allongé.e sur la plage, avec ce maillot et une envie irrésistible d’en acheter un autre, de retrouver celui que tu aimais temps.

Malheureusement, ces petits tracas de délavage arrivent bien plus souvent qu’on ne le croit, surtout depuis l’émergence de maillots de bain très bon marché vendus entre 5 et 15€. Derrière ces prix se cachent souvent des dégradations de l’environnement, des conditions de travail déplorables… Alors tu te demandes : “ne serait-il pas temps d’investir un peu plus dans un maillot de meilleure qualité, et plus en accord avec mes valeurs?”.

Et c’est là qu’on intervient ! Aujourd’hui, on analyse la marque Etam, qui propose des maillots entre 30 et 50€. Depuis plusieurs années, l’enseigne a développéune politique RSE “WeCare” basée sur 9 piliers, comprenant la gestion des déchets, la traçabilité, l’économie circulaire…

Les infos de cet article proviennent des déclarations, assorties de preuves, de la marque Etam qui les a transmises à Clear Fashion dans le cadre deson évaluation sur l’app, fin 2020. **Certaines données sont issues durapport RSE de la marque, datant de juin 2021, et disponible sur son site.

Coté environnement, où en est Etam ?

Les matières :

✅ Parmi environ 375 modèles de maillots de bain, 151 font partie du programme WeCare.

✅ Ces 151 maillots sont en partie faits à partir de matières biologiques ou recyclées ET certifiées par des labels reconnus comme GOTS (pour les matières biologiques) ou GRS (pour les matières recyclées).

🚩 Si 151 maillots appartiennent au programme WeCare, environ 225 ne sont pas concernés. Cela signifie que la majorité des maillots de bain Etam ne sont pas encore faits à partir de matières plus durables. Ils sont donc fabriqués à partir de matières synthétiques issues du pétrole (polyester, élasthanne). Ces matières sont fortement émettrices en gaz à effet de serre (GES).

Pour comprendre pourquoi les maillots sont principalement faits à partir de ces matières, clique :ici.

Les émissions de CO2

✅ Depuis 2018, Etam a une politique globale de réduction des émissions de CO2. Ainsi, le siège est alimenté par de l’énergie verte, 93% des marchandises sont transportées par bateau, les emballages plastiques ont été réduits…

🚩 La politique de gestion des déchets et de passage à des énergies renouvelables ne se limite qu’au siège et aux boutiques. Elle ne concerne pas l’ensemble de la chaîne de production.

=> Des efforts sont faits par la marque sur différents sujets liés à la préservation de l’environnement. Pour continuer dans cette dynamique et tenir les engagements fixés dans le programme WeCare, Etam doit prolonger ses efforts.

Sur le plan humain, des améliorations step by step​​​​​​

✅ Etam a identifié tous ses fournisseurs de rang 1 (les fournisseurs directs, c’est-à-dire ceux avec qui la marque traite directement). Leurs noms et localisations sont accessibles à tous surOpen Apparel Registry.

✅ D’après les informations transmises par Etam, 88% des usines de confection ont été auditées par un organisme externe et indépendant sur les conditions de travail.

🚩Au-delà des fournisseurs de rang 1 nous avons peu d’informations concernant la chaîne d’approvisionnement d’Etam, et notamment les fournisseurs de rang 2 (les fournisseurs qui traitent avec les fournisseurs de rang 1, et non la marque).

🚩 La marque n’a pas non plus mis en place de système d’alerte permettant aux employés de prévenir les abus au sein des différentes usines de sous-traitance. La marque nous a cependant indiqué travailler sur le sujet.

=> La traçabilité des fournisseurs de rang 1 est complète, et utile puisqu’elle permet à la marque de faire des audits dans les usines. Au tour des fournisseurs de rang 2 d’être identifiés désormais ! Bien qu’ils soient plus difficiles à connaître car ils ne traitent pas directement avec la marque, Etam peut demander des comptes à ses fournisseurs de rang 1 pour remonter toute la chaîne.

Niveau santé : ça roule pour Etam

✅ Etam a interdit l’utilisation de substances pouvant être dangereuses pour la santé des consommateurs comme les alkylphénols, les phtalates et les composés perfluocarbures.

✅ Pour s’en assurer, des contrôles au cours de la production et après la production sont réalisés sur les produits.

🚩 Les résultats des audits en matière de toxicité n’ont pas été rendus publics par Etam.

=> Malgré cela, aujourd’hui les maillots de bain d’Etam représentent un risque limité pour notre santé.

Les animaux : RAS !

✅ Pas de souci de ce côté là non plus, vous pouvez y aller les yeux fermés ! Aucune matière animale n’est utilisée pour fabriquer les maillots de bain Etam.

=> All good !

Aperçu du site, un bandeau “we care” est affiché si le maillot fait partie du programme.

Finalement, les politiques de RSE de la marque semblent peu à peu avoir leur effet. Ces dernières années, la marque a amélioré sa chaîne de production, tant sur le plan environnemental qu’humain. Il reste cependant un petit bout de chemin à parcourir pour faire de véritables maillots de bain éco-responsables.

Vous avez déjà acheté un maillot de bain ETAM ? Dîtes nous s’il s’est délavé en laissant un avis qualité en commentaire ou directement sur l’app : 😉

TÉLÉCHARGER L’APP

Et si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le partager autour de vous ! 😉