ADIDAS : derrière de grandes campagnes de comm', de grandes actions ?

ADIDAS : derrière de grandes campagnes de comm', de grandes actions ?


La marque Adidas est-elle vraiment éco responsable ?

Géant international de l’habillement de sport, la marque d’origine allemande Adidas, identifiable grâce à ses 3 barres parallèles, a pour ambition de « réduire l’empreinte carbone de l’entreprise de 30 % par rapport à 2017 », puis d’atteindre la neutralité carbone avant 2050. La marque s’est également engagée à utiliser 100 % de polyester recyclé dans ses produits. Des engagements louables, dont on décrypte aujourd’hui la mise en place concrète !*Les infos de cet article proviennent des déclarations, assorties de preuves, de la marque Adidas qui les a transmises à Clear Fashion dans le cadre de*son évaluation sur l’app*.*

Coté environnement : où en est Adidas ?

✅ Adidas travaille sur la réduction de ses émissions de CO2. En 2019, la marque a réalisé une réduction cumulée de plus de 52 % par rapport à 2015 en matière d’émissions carbone.

✅ La marque tend à choisir des matières plus responsables, notamment en privilégiant des matières recyclées comme le polyester ou le nylon.

✅ Elle a annoncé, lors du Sommet de la Terre, la sortie de baskets dites “ultraboost”. Elles sont faites en partie à partir de matières recyclées, notamment de plastique provenant de filets de pêche usagés, ou de déchets retrouvés sur les bords des littoraux. L’un des modèles ultraboost, le “made to remade”, en plus d’être recyclé, est recyclable ! Pour anticiper sa fin de vie, la marque a pensé le modèle sans colle non recyclable et n’a utilisé aucune teinture. Ces innovations sont intéressantes car il reste aujourd’hui très difficile de recycler des chaussures !

🚩 Adidas peut aller plus loin pour réduire ses émissions carbone en considérant tout le cycle de vie du produit (et pas seulement une partie de sa fabrication). Cela comprendrait aussi le transport, l’utilisation, la fin de vie…

🚩 La marque n’interdit pas le sablage (technique pour donner un effet délavé au jean) pourtant très consommateur d’eau, en plus d’exposer les travailleurs à la silicose (une affection pulmonaire incurable).

🚩 La marque dispose de peu de labels pour certifier l’éco-responsabilité de ses matières. Une partie (% inconnu) de son coton est labellisé BCI, ce qui signifie que pour sa récolte, le coton a fait l’objet d’une gestion raisonnée de l’eau, c’est tout.

🚩 Enfin, la marque a fait le choix d’utiliser des matières recyclées principalement issues de la pétrochimie (pétrole, nylon…). Or, même recyclées, ces matières émettent à chaque lavage des microparticules de plastique qui s’échappent dans les océans. De plus, ces matières ne sont pas recyclables à l’infini et la production de polyester recyclé nécessite généralement l’ajout de matière vierge. Enfin, la méthode de recyclage reste énergivore.

Sur le plan humain, encore beaucoup de choses à faire.

####

✅ Adidas a rendu public une partie de ses fournisseurs : les fournisseurs avec lesquels Adidas travaille en direct, une partie des intermédiaires ainsi qu’une partie des sous-traitants réalisant l’ennoblissement (teinture et finissage des matériaux).

🚩 La marque n’a pas interdit le tannage au chrome, une opération nécessitant de nombreuses substances très nocives pour les travailleurs. Ce tannage, qui a pour but d’empêcher le cuir de pourrir, peut pourtant se faire grâce à des alternatives végétales.

🚩 Aujourd’hui, nous ne connaissons pas la part des fournisseurs et sous-traitants ayant été audités sur les conditions de travail. Le pourcentage de fournisseurs ayant mis en place des systèmes d’alerte reste également inconnu.

🚩 Adidas fait partie des marques accusées de participer à l’exploitation des Ouïghours.Le rapport de l’ASPI a révélé que trois usines de la chaîne de production d’Adidas sont impliquées. Pour la première, Adidas déclare avoir stoppé la relation au printemps 2019. Pour la seconde, Adidas affirme que le logo de leur marque a été utilisé de manière frauduleuse. Pour la dernière, Adidas ne reconnaît pas une implication de l’usine dans sa chaîne de production et a pris contact avec la maison mère de l’usine. Encore un an après l’éclatement du scandale, nous n’avons pas d’information sur des efforts éventuels de la marque en matière de cartographie de l’ensemble de sa chaîne de production.

Niveau santé : ça roule pour Adidas.

​​​​

✅Adidas a interdit l’utilisation de substances pouvant être dangereuses pour la santé des consommateurs comme les alkylphenols, les phtalates et les composés perfluocarbures.

Des contrôles sont opérés pendant et après la production sur les vêtements afin de vérifier les substances utilisées pour leurs fabrications.

🚩 Les résultats de ces audits ne sont pas rendus publics.

Les animaux : pas tous protégés.

####

✅ Adidas n’utilise pas de matière controversée (pas de cuir exotique et interdiction de la fourrure).

🚩 Aucune certification ne garantie la limitation des souffrances animales pour la production de cuir et de laine de mouton.

En conclusion, Adidas fait de grands efforts, notamment sur la partie environnement, et communique beaucoup dessus. Néanmoins, il reste à la marque du chemin à parcourir avant d’être éco-responsable. En plus d’améliorations attendues sur le plan environnemental, il y a un énorme travail à faire d’un point de vue social, notamment suite à l’implication de la marque dans le scandale des Ouïghours.

Et pour en savoir plus sur les impacts de la marque et découvrir ses notes, rendez-vous sur l’app !

TÉLÉCHARGER L’APP

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager autour de vous ! ;)